Fabienne Quinsac
peinture informelle

Biographie

Expositions

Contact

Boutique

Vidéos

    

 

ACRYLIQUE

PEINTURE ACRYLIQUE FEU

Constructions marines

Planètes/feux d'enfer

Rouge et noir

Série noire

Rouge-bleu-noir

Gris et rouge

Jours de neige

Les tabliers

Monochromes

 

AQUARELLE

AQUARELLE

 

GOUDRON

PEINTURE AU GOUDRON

Vestiges

Goudrons colorés

Bleus bouillonnants

 

BONUS

Cabinet de curiosités

Les curiosités

La mue d'un tableau

 

 

L'évolution d'un tableau (2)

Le triple triptyque Paysage composé

 

 

Cette oeuvre est composée de neuf panneaux de 30x30 cm en technique mixte, goudron et acrylique. Nous sommes au début des années 2000. C'est une époque importante dans la peinture de Fabienne Quinsac, qui mêle alors le goudron à d'autres matières. L'acrylique finira d'ailleurs par prendre le pas.

En attendant, Fabienne produit de nombreux goudrons colorés en petits formats (30x30 ou 40x40).

A l'origine de Paysage composé se trouvaient trois diptyques distincts, quoique utilisant les mêmes matières, couleurs et supports :

 

diptyque A

 

 

diptyque B

 

 

diptyque C

 

 

 

Chaque diptyque a ensuite été complété par un troisième panneau. Cependant, le troisième panneau (à droite) du deuxième diptyque (ci-dessous) semble prolonger l'oeuvre plus naturellement que pour les deux autres diptyques. Fabienne Quinsac disposait donc peut-être au départ, non pas de trois diptyques, mais d'un triptyque et de deux diptyques... qu'elle aurait ensuite voulu unifier.

 

 

Triptyque A

 

 

Triptyque B

 

 

Triptyque C

 

 

 

Puis les trois triptyques ont été assemblés en une pièce unique (photo non clicable) :

 

 

Voilà, peu ou prou, le cheminement que l'on peut déduire des photos prises par l'artiste... Mais le processus a peut-être été différent. L'idée de proposer une mosaïque a pu survenir avant même la réalisation des triptyques.

Cet ensemble a été exposé en 2006 au château de Saint-Jean-le-Blanc.

Apparemment, ce triple triptyque a été éparpillé par la suite, soit vendu tel quel, soit vendu "à la découpe". Il n'en subsiste pas de trace autre que les photos prises par l'artiste.

 

Voir un autre exemple de la généalogie d'une oeuvre avec
 L'évolution d'un tableau (1) : Nature morte en équilibre.